Capitales européennes de la culture : la nouvelle liste jusqu’en 2025

par Destination(s) Europe

📌 Read in / Lire en : English (Anglais)

C’était dans les tuyaux depuis l’été dernier, et ce sera bien une réalité : il n’y aura pas de Capitales européennes de la culture en 2021. Enfin, pas tout à fait. L’Union européenne a prolongé le titre des villes de 2020 pour quelques mois – car on ne peut pas dire que l’année fut brillante pour le tourisme européen. Ainsi, la ville croate de Rijeka et la cité irlandaise de Galway ont jusqu’au 31 mars prochain pour présenter leurs programmes de festivités. Ensuite… rien jusqu’à la fin de l’année.

En 2021, il y avait bien trois villes qui devaient endosser le rôle de Capitales européennes de la culture : Timisoara en Roumanie, Elefsina en Grèce et Novi Sad en Serbie – pays candidat à l’adhésion. Mais les instances européennes ont décidé de repousser ces prises de fonction en raison du contexte touristique rendu incertain par la pandémie de Covid-19.

Vigilance. Pour connaître l’état des restrictions en Europe, la Commission a lancé un site dédié. On en parle dans cet article.

Trois villes en 2022 et 2023

De ce fait, en 2022, Novi Sad rejoint Esch au Luxembourg et Kaunas en Lituanie. Et en 2023, la ville hongroise de Veszprém devra donc partager la vedette avec Timisoara et Elefsina.

Pour les villes désignées, le titre de Capitale européenne de la culture est non seulement une source de fierté, mais aussi une bonne nouvelle pour leurs finances. Les événements organisés tout au long de l’année attirent bien souvent des cohortes de touristes supplémentaires. Les Capitales européennes de la culture sont officiellement désignées quatre ans avant l’année effective (le processus de désignation est expliqué ici).

La nouvelle liste des Capitales européennes de la culture jusqu’en 2025

  • Jusqu’au 31 mars 2021 : Rijeca (Croatie) et Galway (Irlande)
  • En 2022 : Kaounas (Lituanie), Esch (Luxembourg) et Novi Sad (Serbie, pays candidat)
  • En 2023 : Veszprém (Hongrie), Timisoara (Roumanie) et Elefsina (Grèce)
  • En 2024 : Tartu (Estonie), Bad Ischl-Salzkammergut (Autriche) et Bodø (Norvège, pays de l’AELE)
  • En 2025 : Nova Gorica (Slovénie) et Chemnitz (Allemagne)

Vous aimerez aussi

Laisser un commentaire