Comment se rendre dans les Pouilles ?

par Destination(s) Europe

Les Pouilles. Beaucoup de gens connaissent de nom, ont sans doute quelques images de cités pittoresques baignées de soleil, mais discernent bien mal cette région du sud de l’Italie. Elle est pourtant captivante, et propice à toutes les évasions. Cernée de toutes parts par la mer, elle est aussi un paradis pour les marins de tous niveaux. Autrefois connue des seuls initiés, la destination est devenue de plus en plus prisée, si bien que se rendre dans les Pouilles est désormais plutôt aisé. Reste à faire le bon choix.

Où se situent les Pouilles ?

Les Pouilles, pour faire simple, c’est le “talon de la botte”. De la botte que forme géographiquement l’Italie. C’est une bande de terre s’étendant du nord du Parc national du Gargano à la commune de Castrignano del Capo.

S’étirant sur près de 20 000 km2, les Pouilles ont pour capitale Bari, la plus grande ville de la région. Un peu plus de quatre millions d’habitants y vivent.

(Crédit : TUBS / CC)

Les Pouilles sont bordées sur leur flanc est par la mer Adriatique, qui sépare l’Italie des Balkans occidentaux (Croatie, Monténégro, Albanie). Au bout du “talon” de la botte, s’étend la mer Ionienne, au-delà de laquelle se situent les côtes grecques.

Quel aéroport pour aller dans les Pouilles ?

La région des Pouilles comptent plusieurs aéroports. Deux vous intéresseront particulièrement : l’aéroport de Bari-Palese à Bari, le principal de la région et par où arrivent les vols internationaux, et l’aéroport de Brindisi-Casale, pour gagner la région du Salento, tout au sud.

De nombreuses grandes compagnies desservent l’aéroport de Bari-Palese : Air France, British Airways, Lufthansa, Turkish Airlines ou encore Iberia. Les compagnies low cost sont aussi bien présentes. Parmi elles, on trouve Vueling, easyJet ou Transavia. Bien entendu, la compagnie nationale Alitalia y effectuent plusieurs vols quotidiens.

Un peu moins bien desservi internationalement, l’aéroport de Brindisi-Casale voit néanmoins arriver des vols des compagnies low cost Transavia et easyJet. Malta Air dessert aussi la région parisienne, et Ryanair plutôt l’Europe centrale.

Autre possibilité, très appréciée des visiteurs : voler jusqu’à Rome ou Naples, deux destinations pour lesquelles les compagnies aériennes affichent souvent des petits prix, puis louer une voiture pour visiter les Pouilles.

Quel est le plus bel endroit des Pouilles ?

C’est la petite question bonus. Et la plus difficile à répondre. Nous aimons beaucoup Polignano a Mare, qui se dresse fièrement sur ses falaises au-dessus d’une eau d’un bleu turquoise, non loin de Bari. On comprend vite, une fois sur les lieux, pourquoi la ville a été classée au patrimoine mondial de l’Unesco.

Gargano, aussi, évidemment. Ce massif montagneux qui s’avance sur près de 70 km dans la mer est surnommé “l’éperon de l’Italie”. On y trouve le parc national de Gargano, propice à de belles balades.

Les communes blanches et haut perchées de Alberobello (réputée pour ses trulli), Locorotondo ou encore Martina Franca, cernées d’oliveraies, font aussi partie des immanquables.

Sans parler de la réserve naturelle de Torre Guaceto, lieu de migration pour de nombreux oiseaux de l’hémisphère sud.

Enfin, n’ignorez pas Bari, la capitale régionale ! Un seul tour dans ses ruelles pittoresques et vous ne le regretterez pas. (Photo : fiammingo / Pixabay)

Nous reviendrons plus en détail sur les plus beaux lieux à voir dans les Pouilles dans un prochain article. Un peu de patience…

Vous aimerez aussi

Laisser un commentaire