Notre-Dame : ce qui a été détruit et ce qui a été sauvé

par Destination(s) Europe

Le lundi 14 avril, en début de soirée, le temps s’est figé à Paris. Interloqués, les Parisiens et les touristes de passage dans la capitale ont regardé se consumer l’un des joyaux de l’art gothique français et l’un des symboles du pays à l’étranger. Mais l’incendie à Notre-Dame, aussi horrible soit-il, a épargné de nombreuses parties de l’édifice et la plupart des chefs-d’oeuvre qui en ornaient les murs. Petit tour d’horizon de ce qui a été détruit et ce qui a pu être sauvé cette funeste nuit.

Ce qui a été détruit par l’incendie à Notre-Dame

  • La flèche de la cathédrale. C’est une des images qui a marqué la soirée, celle de l’effondrement de la flèche haute de 93 mètres sur la toiture de l’édifice en flammes.
  • Les reliques nichées dans le coq qui surmontait la flèche sont aussi perdues (bien qu’on ait miraculeusement récupéré le coq).
  • La charpente de la cathédrale. C’est avec la flèche, l’une des plus grandes partes dans cet incendie : certaines parties avaient été construites au XIIe et XIIIe siècle.
  • Le petit orgue, situé sous la flèche, a été endommagé.
  • La voûte a été fragilisée et un « pignon du transept nord doit être sécurisé », a aussi expliqué le secrétaire d’Etat à l’Intérieur, Laurent Nunez, au lendemain de la catastrophe.
glass-window-768183_640

L’une des immenses rosaces de Notre-Dame.

Ce qui a été sauvé (de justesse)

  • Les deux beffrois, à l’avant de la cathédrale et qui abritent les cloches ont été épargnés. La grosse cloche de 13 tonnes, appelée « bourdon », située dans la tour sud et que l’on sonne pour les grandes fêtes catholiques, est indemne.
  • Deux reliques inestimables aux yeux des catholiques : la couronne d’épines qu’aurait porté le Christ et la tunique de Saint Louis.
  • L’ensemble des œuvres d’art qui constituent le « Trésor ».
  • Les trois immenses rosaces datant du XIIIe siècle ont aussi survécu au sinistre bien que données détruites sur les réseaux sociaux dans la soirée.
  • Les 16 statues de cuivre (représentant notamment les apôtres) qui toisaient les Parisiens depuis les toits de Notre-Dame ont aussi été préservées : elles avaient été retirées pour restauration quelques jours avant.
724px-Before_and_after_the_fire_Notre_Dame

Notre-Dame avant et après l’incendie (Zuffe y Louis HG / CC)

Lire aussi : Restauration de Notre-Dame : A qui donner ?

Vous aimerez aussi

2 commentaires

Restauration de Notre-Dame : à qui donner? - Destination(s) Europe 1 juin 2019 - 8 08 26 06266

[…] ► Notre-Dame : ce qui a été détruit et ce qui a été sauvé […]

Répondre
Notre-Dame : une cathédrale éphémère pour accueillir fidèles et touristes 20 août 2019 - 12 12 16 08168

[…] Lire aussi : Ce qui a été détruit et ce qui a été sauvé à Notre-… […]

Répondre

Laisser un commentaire