Visiter Jersey : tout ce qu’il faut savoir avant votre voyage

par Destination(s) Europe

Pour les Français, c’est un petit bout de Grande-Bretagne à 20 km des côtes du Cotentin. Jersey est la principale des îles anglo-normandes, et si elle est connue en Europe pour être un paradis fiscal, elle peut se muer, selon les avis, en paradis tout court. Car si visiter Jersey, c’est un peu mettre un pied outre-Manche, l’île a su garder une forte identité normande : son anglais y est par exemple singulier. D’ailleurs, il ne s’agit pas d’un territoire britannique, mais d’une dépendance de la Couronne. On y cultive donc un certain esprit d’indépendance, que l’on peut comprendre quand on est amené à admirer ses beautés. Comment aller à Jersey ? Quels sont les incontournables de l’île ? Quels papiers prendre ? On fait le point.

Comment visiter l’île de Jersey ?

Pour aller à Jersey, deux solutions : l’avion ou le bateau. A moins que vous soyez une nageur olympique qui ne ressent pas le froid – l’île se trouve à 20 km des côtes françaises. Par bateau, des rotations régulières sont organisées depuis Saint-Malo, auxquelles s’ajoutent, en haute saison, des rotations depuis Carteret et Granville. Comptez près 1h30 de trajet depuis Saint-Malo. En avion, la destination est desservie par plusieurs compagnies notamment depuis Londres, comme la low-cost Easyjet et la britannique British Airways.

Depuis Paris, nous vous conseillons le train. Saint-Malo n’est plus qu’à 2h17 de la capitale française grâce à la nouvelle ligne à grande vitesse TGV Bretagne. 

Point Histoire. Jersey faisait partie du duché de Normandie, dont les ducs sont devenus rois d’Angleterre à partir de 1066. Après la perte de la Normandie par les rois d’Angleterre au XIIIe siècle, et la cession du titre ducal à la France, Jersey est restée fidèle à la Couronne anglaise, bien qu’elle n’ait jamais fait partie du Royaume d’Angleterre.

Quels sont les choses incontournables à faire à Jersey ?

Visiter Saint-Hélier

Un beau mélange d’héritage anglais et normand dans cette ville d’un peu plus de 30 000 habitants. Une balade dans le centre historique, le Royal Square, manger des produits du terroir au Central Market ou s’aérer l’esprit dans l’église de la paroisse, datant de Guillaume Le Conquérant, voilà quelques-unes de activités que vous pouvez vous offrir dans cette ville. Petit conseil : faites-y un peu de shopping, les produits – détaxés – sont moins chers que dans le reste du Royaume-Uni.

Une rue de Saint-Hélier (Crédit : Danrok / CC)

Se balader dans la baie de Saint-Aubin

Si la deuxième plus grande baie de Jersey est juste sublime à la nuit tombée, vous y promener en journée vous apportera à coup sûr une bonne dose de sérénité. Evidemment, n’oubliez pas de faire un tour à l’Elizabeth Castle (carte), qui s’élance au large de Saint-Hélier et qui est accessible depuis la baie de Saint-Aubin à marée basse. C’est aujourd’hui un musée.

Passer quelques jours de repos à Saint-Brélade

De passage à Jersey, faites un saut et restez quelques jours dans la station balnéaire de Saint-Brélade, dans le sud-ouest de l’île. Ce sera un séjour reposant, croyez-nous, et la belle place qui longe la cité, avec son sable fin, y sera pour quelque chose. Ne manquez pas la Fisherman’s Chapel – la « chapelle du pêcheur » -, la plus ancienne des lieux.

La Fisherman’s Chapel de Saint-Brélade (Crédit : Andy Hawkins / CC)

Partir à l’assaut du château de Mont-Orgueil

Direction l’est de l’île de Jersey pour admirer le château de Gorey, surplombant le port du même nom. Cette forteresse, construite au XIIe siècle, a eu plusieurs usages au cours de son histoire, mais sa principale fonction fut de protéger l’île des invasions françaises. Elle possède de nombreux dédales intéressant à arpenter et offre une vue à couper le souffle sur la région.

Le château de Mont-Orgueil (Crédit : Nick Fewings / Unsplash)

Partir en randonnée sur la côte nord

Jersey est de manière générale propice aux balades, mais sa côte nord l’est encore plus. Vous en prendrez plein la vue. Le départ ce fait généralement de La Trinité et la suite n’est qu’enchaînement de criques et de baies, avec un passage au légendaire Trou du Diable (Devil’s Hole), un cratère d’une trentaine de mètres de diamètre dans la mer, surplombé d’une statue d’un… diable évidemment.

Quels papiers pour aller à Jersey ?

Conséquence de la sortie du Royaume-Uni de l’UE, à compter du 1er octobre 2021, seul le passeport est admis comme document de voyage pour les Européens désireux de se rendre à Jersey. Il en est de même pour Guernesey. Le passeport reste le seul sésame pour les autres ressortissants hors UK.

Et puisqu’on en est au côté pratique : pensez à prendre un adaptateur pour prise britannique. Les magasins, notamment à Saint-Hélier, vous en proposeront si vous l’avez oublié.

Quand aller à Jersey ?

Question essentielle, surtout pour ceux qui connaissent la météo capricieuse de la Normandie voisine. Définitivement, évitez les trois derniers mois de l’année, où les précipitations sont les plus abondantes. L’été présente évidemment un bien meilleur visage, avec des averses au plus bas et une température avoisinant les 20 degrés en moyenne – oui, ce n’est pas Bali non plus.

Où prendre le bateau pour Jersey ?

Pour voir le plus de chance de trouver un ferry pour Jersey, mieux vaut se rendre à Saint-Malo (bassin Vauban ou port des Bas Sablons), qui se trouve à 65 km de l’île. C’est là de là que les traversées sont les plus nombreuses. Les traversées sont aussi possible, plutôt en haute saison, depuis Carteret et Granville. Au total, jusqu’à 47 traversées hebdomadaires possibles, précise-t-on sur le site Direct Ferries.

Comment aller à Jersey en voiture ?

Qui dit ferry, dit bien souvent possibilité d’amener sa voiture de l’autre côté de l’eau. Et c’est tout à fait possible à Jersey. Comptez une soixantaine d’euros, en plus des billets voyageurs, pour transporter votre véhicule sur la Manche, aller-retour.

Il est aussi possible de laisser votre voiture sur le parking du port de Saint-Malo pour expérimenter Jersey à pied. Comptez une dizaine d’euros pour 24h de garde. Ce qui n’est pas très cher.

Notre conseil : laissez donc votre voiture à Saint-Malo et louez des vélos sur Jersey ! L’île regorge d’itinéraires tout à fait adaptés aux deux roues.

Comment payer à Jersey ?

Ici, dépendance britannique oblige, c’est la livre sterling qui est en vigueur, bien que l’île possède sa propre monnaie. Avec un carte bleue, pas de problème. Certains commerçants peuvent aussi accepter les euros.

Voilà, notre petit guide pour Jersey, avec nos incontournables, est terminé. On espère qu’il vous aura été un peu utile. Si vous avez de remarques, ou d’autres conseils, n’hésitez pas à les partager en commentaires. (Photo : Luke Moss / Unsplash)

Vous aimerez aussi

Laisser un commentaire