Visiter Saint-Malo : les 10 choses à faire dans la cité corsaire

par Destination(s) Europe
Publié le Modifié le

📌 Read in / Lire en : English (Anglais)

Parcourir la région bretonne sans faire un tour à Saint-Malo, c’est comme visiter Paris sans aller voir la Tour Eiffel. Vous l’aurez compris, Saint-Malo est une destination incontournable et une étape clé de votre voyage dans cette partie de la France. Cette commune est située dans le nord-est de la Bretagne, sur le littoral de la Manche et sur la rive droite de l’estuaire de la Rance. Elle se trouve à 75 km au nord de Rennes et à 404 km de Paris (oui, c’est précis). La « cité corsaire », comme on la surnomme, séduit non seulement par la beauté de ses paysages mais impressionne également par son riche passé historique. Voici sans plus attendre les 10 choses incontournables à faire à Saint-Malo.

Plus au sud. D’accord, certains nous en voudront peut-être de parler de Nantes dans un article consacré à la Bretagne, mais nous avons passé du temps à rédiger nos incontournables dans cette ville.

Parcourir les remparts de Saint-Malo

Incontournables de cette commune bretonne, les remparts de Saint-Malo valent vraiment la peine d’être visités. Si aujourd’hui ils sont classés monuments historiques, il est important de rappeler qu’ils furent détruits par un grand incendie au milieu du XVIIe siècle après leur construction au XIIème siècle. Ce n’est que deux cents plus tard qu’ils ont été rénovés et fortifiés. Ces remparts forment une boucle d’environ 2 kilomètres et offrent plusieurs points d’intérêts, parmi lesquels le Fort La Reine, la Tour Bidouane ou encore La Grande Porte sur lesquelles il faut vous attarder pendant votre ballade.

(Crédit : Moonik / CC)

S’éduquer à l’aquarium de Saint-Malo

Incontournable de Saint-Malo, cet aquarium propose plus de 11 000 animaux marins provenant de plus de 600 espèces différentes répartis sur une aire de 4000 mètres carrés. Ouvert au public depuis le milieu des années 1990, vous y trouverez des attractions originales à l’instar du bassin tactile où vous avez la possibilité de toucher certaines espèces locales comme l’araignée de mer, le turbot, la raie ou la roussette. Vous avez aussi en visitant cet aquarium l’occasion de faire des simulations hallucinantes de décente dans les abysses océaniques.

Se promener sur les plages de Saint-Malo

Ce serait un péché de vous rendre à Saint-Malo sans profiter de la beauté de ses jolies plages de sable fin. Celles-ci ont aussi participé à la réputation de la ville. Vous avez entre autres la plage de l’Eventail, la plage de Bon secours, la plage du Val,  la plage du Minihic, la plage de la Hoguette et la plage du Sillon. Cette dernière est la plus grande de toutes, et ce n’est pas pour rien qu’elle a été élue plus belle plage de France par Trip Advisor en 2018. Elle est reconnaissable à ses rangées de brise-lames qui s’y trouvent : il s’agit de longs bâtons en bois enfoncés dans le sable le long de la digue pour casser les vagues lors des grandes marées.

Partir à l’assaut de la Tour Solidor

La Tour Solidor est un donjon du Moyen-Age construit au XIVème siècle. Elle servait de point de contrôle des entrées maritimes du fleuve de la Rance et se trouve à l’entrée sud de la ville. Cette tour a accueilli jusqu’à 2020 le musée sur l’histoire des Cap Horniers. Mais cela fait toujours plaisir de visiter cet impressionnant édifice chargé d’Histoire.

(Crédit : Pline / CC)

Prendre un bon bol d’air à la cité d’Alet

Cette cité n’est autre qu’un espace vert aménagé pour respirer de l’air et se balader tout en restant, ne serait-ce que de quelques mètres, loin des animations de la ville. La cité d’Alet se trouve dans le quartier de Saint-Servan, et offre non seulement un belle vue sur la ville, mais aussi sur toute la côte d’Emeraude. C’est ici que se sont installés les premiers Malouins, et on comprend pourquoi. Pour plus d’information, on vous conseille cette page très bien faite sur le site Carnets Vanille.

Se recueillir à la cathédrale de Saint-Malo

Cette magnifique œuvre architecturale qu’est la cathédrale de Saint-Malo ne vous laissera pas indifférent, avec le mélange des styles gothique et roman qui la caractérise. Dédiée à Saint-Vincent de Saragosse, cette cathédrale a été sérieusement endommagée au cours de la Seconde Guerre mondiale, si bien qu’une nouvelle flèche, plus haute que la précédente, a dû être étigée en 1971. L’édifice est classé « monument historique de France ».

(Crédit : GQ / CC)

Pénétrer le Fort national

Découvrez et apprenez au cours d’une visite guidée, l’histoire et l’importance de ce bâtiment. Autrefois base d’installation militaire, ce fort défensif est maintenant fermé et redevenu une propriété privée d’une famille bretonne. Heureusement, il est toujours ouvert aux visites. Notez que vous ne pourrez y avoir accès qu’à marée basse.

Visiter la Demeure de Corsaire

La demeure de Corsaire n’est autre qu’un hôtel particulier construit pour François Auguste Magon de la Lande en 1725, corsaire de Louis XV, directeur de la compagnie des Indes et armateur. Les activités de cet ancien pirate vous sont retracées intégralement pendant les visites guidées auxquelles une partie de cette bâtisse est ouverte.

Pourquoi surnomme-t-on Saint-Malo la « cité corsaire » ? Bon, cela peut paraître évident, mais au XVIe et XVIIe siècle, la ville était connue pour abriter de nombreux corsaires (ces pirates employés par les armées traditionnelles), dont François-Auguste Magon de la Lande mais aussi et surtout le célèbre Robert Surcouf. Cela dit, les butins étant largement encaissés par le Royaume de France, la ville ne s’est pas développée grâce à ces richesses, mais plutôt grâce au commerce lointain.

Marcher jusqu’aux îles des Bés

Ces îles sont au nombre… de deux, et s’y rendre fait incontestablement partie des choses incontournables à faire à Saint-Malo : l’île du petit Bé, qui est la plus éloignée, et l’île du grand Bé qui en plus d’abriter le Fort national accueille la sépulture de l’écrivain français Chateaubriand. Vous ne pouvez accéder à ces îles que par le passage des Bés et surtout (on vous le répète) à marée basse.

Château du Petit Bé (Crédit : Céréales Killer / CC)

Et pourquoi pas une virée à Jersey ? La plus connue des îles anglo-normandes n’est qu’à 65 km de Saint-Malo et vous y rendre est assez simple. Voici tous nos conseils pour une visite réussie.

Découvrir le château de Saint-Malo

Datant du XVème siècle, ce château se dresse fièrement sur ses quatre tours et séduit surtout par sa forme pentagonale. Construit par les ducs de Bretagne, il servait à assoir leur autorité sur la ville. C’est d’ailleurs toujours un lieu de pouvoir : le château accueille aujourd’hui certains services administratifs, notamment la mairie. La tour Générale et le Grand Donjon abritent quant à eux le Musée d’histoire de la ville et du Pays malouin.

(Crédit : Pline / CC)

Notre petite liste des choses incontournables à faire Saint-Malo est maintenant terminée. Comme nous savons très bien qu’elle n’est pas exhaustive, nous vous invitons à partager vos idées en commentaires.

Vous aimerez aussi

Laisser un commentaire