Comment supporter un long voyage en avion

par Destination(s) Europe

Savez-vous que les 15 000 km entre Singapour et New York représentent la plus longue distance qu’un avion ait jamais parcourue ? Elle dure 19 heures environ. Sans aller jusqu’à cette extrémité, peut-être venez-vous visiter l’Europe depuis le continent américaine, ou asiatique ? Si vous devez vous retrouver dans un vol long-courrier, voici quelques conseils pour rester en bonne santé et mieux supporter le long voyage en avion.

A tenter. Se faire surclasser en avion, mission impossible ? On ne vous garantit pas le succès, mais essayez d’appliquer les conseils que l’on a listé dans cet article.

Pas encore de billets ? Comparez les meilleurs prix 👇

Buvez de l’eau plate

C’est la base. Il est très important de boire de l’eau à bord d’un avion, car l’air y est sec. Vous pouvez donc apporter une grande bouteille (au moins 2 litres). Les verres d’eau servis à bord ne pourraient pas vous suffire. Il n’est pas utile de l’acheter avant de venir à l’aéroport puisqu’elle ne passerait pas le contrôle de sécurité. Vous en trouverez une fois dans la zone duty free.

Habillez-vous confortablement

Desserrez les ceintures trop serrées. Choisissez des habits amples et anti-transpirants. N’ayez pas peur de porter un jogging ou un legging, par souci esthétique, de nombreuses personnes ne se gênent pas (au pire, roulez-le dans votre sac cabine et enfilez-le une fois dans l’avion ou dans les toilettes de la salle d’embarquement).

Emportez aussi, par exemple, des chaussures avec des semelles à charbon actif qui éliminent les mauvaises odeurs. Vous pourriez les enlever sans complexe pour soulager vos chevilles enflées.

N’oubliez pas les accessoires

Ils vous aident à supporter un long voyage en avion. De quoi parte-t-on ? Du fameux masque de nuit, déjà. Choisissez-le bien en fonction de l’élasticité de son attache. C’est presque le critère le plus important : trop serré et vous ne pourrez pas le porter. Devant, au niveau des yeux, cela dépend un peu des goûts. Certaines personnes se satisfont tout à fait des masques distribués par les compagnies. Sinon, vous en trouverez avec de petits coussinets très agréables sur internet.

Autre accessoire indispensable : les bouchons d’oreilles. En cire (pour plus de silence) ou en mousse (pour plus de confort), à vous de voir.

Dernier incontournable : le coussin de nuque. Vous le voyez accroché à de nombreux bagages cabine à l’aéroport, et ce n’est pas pour rien. Attention tout au fois à son épaisseur. Trop large, et vous aurez la tête trop avancée. Privilégiez aussi la mousse.

Pour le reste, c’est au choix. Mais pensez à vous créer une petite trousse de toilettes, facilement accessible depuis votre bagage cabine. Une crème hydratante est vivement recommandée (pensez aux échantillons que l’on vous donne en magasin). Un mini-dentifrice et une brosse à dent également, pour une haleine fraîche à l’arrivée.

Besoin de dormir malgré un sommeil léger ? Pensez à des cachets de mélatonine, l’hormone du sommeil (que l’on sécrète naturellement). Certains produits, comme le Donormyl, vous mettrons K.O rapidement et vous aideront peut-être à trouver le sommeil.

Bien équipé(e). Si vous êtes du genre à travailler tout en voyageant, nous avons reconstitué le sac à dos parfait du nomade digital.

Fabriquez un bon lit pour bien dormir

Assurément, dans les avions long-courrier, les places les moins confortables sont celles du milieu. Mais alors, hublot ou couloir ? D’un côté, un peu plus de confort et d’intimité, si vous vous tournez vers la cloison et le hublot, de l’autre, la possibilité d’aller à votre guise dans le couloir.

Evidemment, baissez votre siège au maximum, mais avec courtoisie : à moins que la nuit ne soit tombée, demandez à votre voisin de derrière si cela ne le dérange pas et évidemment, ne descendez pas votre siège au moment du repas ! Si vous avez déjà votre coussin, reléguez celui de la compagnie dans le coffre supérieur, ou remettez-le à une hôtesse. La couverture, elle, vous sera surement plus utile.

Enfin si l’avion n’est pas rempli. N’hésitez pas à changer de place, mais après le décollage et si on vous y autorise.

Offrez-vous, de temps en temps, de petites marches

Rester assis pendant des heures cause l’engourdissement des membres. Trouvez-vous des idées pour marcher dans l’avion. Faites un tour dans la cabine de vente de produits duty free par exemple, s’il y en a. Faites des séances d’étirement en attendant votre tour aux toilettes. Tout cela vous permettra d’éviter la très redoutée phlébite.

Apportez quelque chose à grignoter

Pour supporter un long voyage en avion, pensez à apporter des fruits ou des noix à bord. Vous pouvez les croquer doucement tout au long du vol entre les repas. L’altitude pourrait en effet pousser votre estomac à digérer plus rapidement que d’habitude.

Trouvez des passe-temps à bord

C’est sans doute ce qu’il y a de plus dur – après trouver le sommeil. Mais c’est essentiel pour supporter un long voyage en avion Aujourd’hui, toutes les grandes compagnies aériennes offrent de nombreux divertissements sur écran : films, séries, jeux, magazines. Si vous n’avez pas l’habitude de trouver votre bonheur, sachez que les applications comme Netflix ou MyCanal permettent de télécharger des films pour les regarder hors ligne. Pour vous faire passer le temps, il y a bien évidemment l’indétrônable livre (mais pour l’avion, privilégiez la liseuse, plus pratique à transporter).

Bon voyage !

Vous aimerez aussi

Laisser un commentaire