Les 10 lieux incontournables à voir en Crète

par Destination(s) Europe

Ah, la Crète. Ses plages, ses paysages rocailleux, ses mythes. Le berceau de la civilisation minoenne attire chaque année des dizaines de milliers de touristes en quête de dépaysement. C’est que la plus grande île grecque – et cinquième de Méditerranée – semble toujours garder un trésor juste pour vous. Visiter la Crète s’apparente ainsi à une quête permanente d’émerveillement. Mais au-delà de la belle surprise, il y a des sites que vous auriez tort d’ignorer durant votre voyage : les gorges de Samaria, le palais de Knossos ou encore l’île de Dia. Faisons ensemble un tour des lieux incontournables à voir en Crète.

La capitale Héraklion

Héraklion, aussi appelée Candia, est la ville la plus importante de Crète. Animée, elle abrite le plus grand aéroport de l’île – c’est d’ailleurs sans doute par là que vous arriverez. Cette ville est quelque peu désordonnée, chaotique, mais dans le même temps, prête à vous accueillir et colorée. Elle représente la Grèce moderne, avec ce qu’il faut d’héritage antique. Parmi les incontournables lieux d’Héraklion : sa forteresse, son musée archéologique, son marché central et, évidemment, le palais de Knossos (voir plus bas).

Les gorges de Samaria

Un voyage en Crète sans voir les Gorges de Samaria ? Ce serait bien dommage. Voilà des formations naturelles gigantesques qui s’étendent sur douze kilomètres, dans le sud-ouest de l’île. Elles occupent l’espace depuis Omalos à 1250 m d’altitude, jusque sur la mer de Libye, avec la plage d’Agia Roumeli en ligne d’arrivée. Attention, il faut compter plusieurs heures de randonnée – sans grandes difficultés néanmoins. Arrivé(e) à Agia Romeli, le retour vers votre voiture ou votre lieu de résidence se fera en bateau puis en bus. A moins que vous comptiez faire le chemin inverse (mais on ne vous le conseille pas). En tout cas, vous vous souviendrez longtemps de cette magnifique randonnée.

Attention sur la route ! Vous comptez louer une voiture en Crète ? Lisez avant nos quelques conseils.

Le site archéologique de Gortyne

Gortyne est un site archéologique qui se situe dans le Messara, au pied du mont Ida. Le site, dans l’Antiquité, abritait des temples dédiés à Artémis et Apollon. Il est surtout le berceau de plusieurs mythes grecs bien connus. C’est ici, selon la légende, que Zeus, déguisé en taureau, a emmené Europe, fille du roi de Tyr, sur son dos, pour y engendrer Minos, Rhadamanthe et Sarpédon.

La sublime plage d’Elafonissi

plage elafonissi

La plage d’Elafonissi est devenue un incontournable de toute visite en Crète. Située dans un coin sud-ouest de l’île, loin du bruit, des centres habités, c’est aussi une plage qui se mérite : il vous faudra faire un peu de route en montagne depuis la principale ville de la région, La Canée, pour découvrir son eau turquoise et sa nature préservée. Un véritable paradis. Le sable et l’eau peuvent même y prendre des teintes rosées ! Mais attention, vous ne serez pas les seuls à admirer sa beauté. Le site est devenu très touristique : alors pensez à vous éloigner des premiers bancs de sable, en visitant l’île (oui, c’est un île particulièrement accessible) où on ne peut pas s’installer avec sa serviette. Le site est classé au réseau Natura 2000, et héberge de nombreuses espèces de plantes et d’oiseaux.

La ville de Réthymnon

Réthymnon est un lieu agréable, une ville qui a su mettre en valeur son passé vénitien. Les balades dans ses rues parsemées de plantes grimpantes vous en convaincront. Des incontournables ? Une visite de sa forteresse vénitienne, au sommet de la colline Palaiokastro, la Vieille ville et une courte marche vers le phare égyptien qui garde sagement son port. En bonus, une bonne adresse pour manger : Stella’s Kitchen, et sa nourriture fraiche, généreuse, pas chère et sans chichi.

Stella’s Kitchen | Souliu 55, Réthymnon

Le palais de Knossos

Palais de Knossos Crète

Le site de Knossos a été révélé grâce à des fouilles réalisées en 1900 par Arthur Evans, un archéologue. Sa restauration, avec notamment l’utilisation de béton, a été parfois décriée, mais force est de constater que l’on s’immerge facilement dans le passé minoen (du nom de l’ancien roi Minos), qui a eu son heure de gloire au deuxième siècle avec JC. Evidemment, le lieu est imprégné de la légende du Minotaure et du fameux labyrinthe, qui se trouverait sous l’édifice.

Un conseil : prenez un guide. On en trouve facilement – et en français – pour une douzaine d’euros.

Le monastère de Preveli

Ce monastère orthodoxe borde la mer de Libye. En son sein, un musée contient des objets liturgiques et des icônes. À proximité, vous pouvez visiter la plage de Preveli, un mémorial et un autre monastère, celui de Kato Preveli.

La ville de La Canée

Visiter La Canée

Ah, La Canée ! Enfin, ça c’est pour le nom que les Français aiment lui donner. Sinon c’est τα Χανιά ou Chania. Il s’agit de la grande ville de l’ouest de la Crète, célèbre pour son port vénitien, aussi ancien que spectaculaire avec son phare du XVe siècle et sa mosquée des Janissaires. L’un des vrais plaisirs que l’on a là-bas est de déguster un bon diner alors que soleil se couche derrière l’imposante digue qui protège les bateaux. Un petit tour au musée archéologique, abrité dans une splendide église vénitienne, et une balade dans les ruelles étroites du centre historique vous convaincront que La Canée n’est pas comme les autres cités crétoises.

L’île de Dia

L’île de Dia est située à quelques kilomètres au nord d’Héraklion. Elle est l’île la plus grande du littoral en Crète. La légende raconte que Zeus, le plus grand des dieux grecs, aurait pétrifié un lézard gigantesque qui menaçait de dévorer la Crète, créant par là même l’île de Dia. Celle-ci est d’ailleurs une zone naturelle protégée. Pour l’admirer, des excusions en bateau sont organisées depuis le capitale.

L’îlot fortifié de Spinalonga

Spinalonga visite Crète

Spinalonga est l’un des sites les plus visités en Crète, et une excursion là-bas vous fera comprendre pourquoi. On vous le promet. Il s’agit d’un îlot fortifié situé au large du village de Plaka, au nord d’Agios Nikolaos (nord-est). Cette forteresse visait à protéger l’une des principales villes de Crète dans l’Antiquité, Olous. Et les Vénitiens, au XVIe siècle, ont perpétué cette tradition. Il servit ensuite de refuges pour les chrétiens lors de l’invasion turque. Mais au XXe siècle (de 1904 à 1957), Spinalonga est devenue le lieu où les lépreux étaient isolés du reste du monde, et c’est surtout les vestiges de cette époque que vous allez visiter. Une visite qui vous marquera, c’est sûr. Par le devoir de mémoire, l’endroit n’a pas été modifié.

(Toutes les photos de cet article sont la propriété de Destination(s) Europe)

Vous aimerez aussi

Laisser un commentaire