Où voir les plus belles aurores boréales en Norvège ?

par Destination(s) Europe

Voir une aurore boréale en Norvège ou dans un autre pays nordique est une expérience inoubliable qui est à faire au moins une fois dans la vie. Mais pour ne pas être déçu, il faut savoir quand et où aller pour en trouver.

Qu’est-ce qu’une aurore boréale ?

L’aurore boréale est un spectacle lumineux époustouflant causé par des collisions entre des particules chargées électriquement, libérées par le soleil, et des gaz comme l’oxygène et l’azote, au moment de l’entrée des premières dans l’atmosphère.

Les lumières sont donc visibles autour des pôles magnétiques des hémisphères nord et sud. Les aurores qui se produisent dans l’hémisphère nord sont appelées « aurores boréales » et celles qui se produisent dans l’hémisphère sud, « aurores australes » ou « lumières du sud ». Voilà pour la petite leçon. 

A ne pas manquer à Oslo. Vous devez passer par la capitale norvégienne ? Pensez à lire notre article sur les 10 choses incontournables à voir à Oslo.

Quels lieux envisager pour voir les aurores boréales en Norvège ?

Alors autant dire qu’en Norvège, question aurores boréales, ce sont pas les points d’observation qui manquent. Il faut évidemment se rendre très au nord, dans un espace qui s’étend du Cap Nord aux îles Lofoten. Le site Visit Norway propose à ce propos une carte des meilleurs endroits.

Les plus beaux lieux d’observation selon le site Visit Norway

Quelle que soit le « spot » que vous aurez choisi, il est fort à parier que votre périple démarre dans la ville de Tromso, la plus grande ville du nord du pays, considérée comme la « porte d’entrée vers l’Arctique »

norway-1247175_1280

Depuis cette ville, de nombreuses excusions sont proposées : vous pourrez passer une nuit sous la tente, la tête tournée vers les étoiles, ou participer à une sortie photo, bien équipé(e), pour immortaliser ces moments magiques comme un pro.

Si vous souhaitez vous éloigner de Tromso, rendez-vous un peu plus à l’est, à la pointe de la Norvège, dans le conté de Finnmark (ou Laponie norvégienne). Un endroit idéal pour admirer les aurores boréales, au milieu du peuple autochtone des Samis (que l’on trouve aussi dans le nord de Suède et de la Finlande. 

Quand voir les aurores boréales en Norvège ? 

La période conseillée pour partir à la recherche des aurores boréales est entre le 21 septembre et le 21 mars. Pourtant, n’oubliez pas que si vous partez au nord en décembre-janvier, vous allez aussi voir les nuits polaires où le soleil ne se lève pas même en journée. C’est une expérience en soi, certes, mais il faut être prêt.

Bien qu’en octobre ou en mars la nuit soit longue aussi, partir en Norvège pendant ces mois-ci vous permettrait de profiter des activités dans la journée. Attention néanmoins, il n’existe aucune garantie que vous aurez la chance d’admirer les aurores boréales lors de votre voyage.  Pour améliorer vos chances, suivez la météo (car pour voir les aurores boréales il est obligatoire que le ciel soit dégagé) et consultez la carte de prévision des aurores boréales de NOAA (National Oceanic and Atmospheric Administration).

Combien de temps dure une aurore boréale ?

Question souvent posée par les visiteurs du nord de la Norvège, et qui n’a pas de réponse définitive. En fait, un aurore boréale peut être très brève, comme elle peut durer plusieurs heures. Il peut aussi en avoir plusieurs en même temps. Il n’y a pas de règle.

Mais peut-on au moins savoir quand elles vont apparaître ? Pas vraiment non plus. Mais avouez que ce mystère ajoute à la magie du moment. Il y a néanmoins quelques outils de prévision (un peu comme pour la météo) qui existent de par le monde, comme le site de l’Université de l’Alaska consacré aux aurores boréales. Celui-ci présente l’activité magnétique autour du globe – et donc sur le nord de l’Europe – qui pourrait vous indiquer la probabilité d’apparition des aurores boréales.

Comment bien prendre en photo une aurore boréale ?

Avec d’aussi belles couleurs, vous vous dites qu’il suffit de pointer votre objectif vers le haut et de presser le bouton pour obtenir un beau cliché ? Vous allez l’expérimenter, prendre en photo une aurore boréale n’a en fait rien de simple, il va falloir penser à deux trois petits choses :

  • Prenez un trépied. Les aurores boréales étant en mouvement constant, et de nuit, vous aurez besoin de stabilité pour que vos photos soient nettes.
  • Prenez une ou deux batteries de rechange. Le froid va rapidement vider vos batteries, donc équipez-vous en conséquence, surtout si vous avez un appareil hybride.
  • Monter les ISO, mais pas trop. Si vous avez un appareil qui laisse une certaine marge de manœuvre manuelle, il va falloir monter un peu le ISO. Mais en fonction de votre boîtier, la photo peut vite avoir du bruit, être très pixelisée.
  • Ajuster la vitesse d’obturation. La vitesse des aurores boréales est très variable. Il vous faudra sans doute faire plusieurs tests sur la vitesse d’obturation (le temps d’entrée de la lumière vers le capteur), pour trouver la bonne configuration.
  • Pensez à avoir suffisamment de stockage. Etre bien équipé en cartes mémoires peut être judicieux, surtout si vous voulez retravailler de fond en comble vos photos prises en format RAW.

Rentabiliser son voyage. Pourquoi ne pas vendre sur internet vos meilleures photos d’aurores boréales et gagner un peu d’argent ? Voici sur quels sites vous pouvez les vendre.

Vous aimerez aussi

Laisser un commentaire