[Repères] Petite et grande histoire de la Tour de Londres

par Destination(s) Europe

Voici une attraction incontournable lors d’une visite de Londres. La Tour de Londres a une histoire fascinante qui s’étend sur près de 1000 ans. Au fil des siècles, elle a servi à diverses fins : forteresse, prison, palais royal, maison des joyaux, hôtel des monnaies, arsenal et lieu d’exécution.

Mille ans de transformations

Lorsque Guillaume le Conquérant commença ses travaux en 1078, les Londoniens n’avaient jamais rien vu de tel. Le roi fit importer de la pierre spécialement de France pour construire la Tour Blanche, et son style normand unique était tout à fait farfelu pour les gens du pays.

Guillaume a vu la nécessité de construire une forteresse dans cette ville puissante et prospère, non pas pour la défendre contre une invasion étrangère, mais pour protéger les conquérants des habitants de la ville elle-même. Pendant des siècles, la Tour a servi le même but, assurant la sécurité et la sûreté de divers monarques de leurs propres sujets en période de turbulences.

Une maquette de la Tour de Londres telle qu’elle est était après la dernière période d’expansion sous Edouard Ier (Wikimedia / CC)

Au fil du temps et de l’évolution des besoins, la Tour a été adaptée et agrandie jusqu’à devenir un vaste complexe de fortifications. Au XIIIe siècle, on y établit une Monnaie royale ainsi qu’une ménagerie. Cependant, avec l’ouverture du zoo de Londres au début du XIXe siècle, les animaux ont été transférés et la ménagerie a été fermée. La Porte du Lion est tout ce qui reste de la zone où elle a été installée.

Petites trahisons en famille

Mais la Tour de Londres est probablement plus connue aujourd’hui pour ses histoires de trahison, d’emprisonnement et de meurtre. Dès le début, elle a été utilisée comme prison et lieu d’exécution, souvent pour d’illustres captifs. Henry VIII a ainsi fait décapiter deux de ses femmes sur Tower Green, Anne Boleyn et Catherine Howard. La Réforme a été une période particulièrement atroce, où de nombreux prisonniers politiques et religieux ont été incarcérés et exécutés.

La Tour fut aussi tristement célèbre pour le mystère de la disparition de princes dans les années 1480. Les deux fils d’Edouard IV, Edouard V et son frère cadet Richard, furent logés dans la Tour par leur oncle, le duc de Gloucester, pour leur « protection » après la mort de leur père en 1483. Edouard V devait être couronné roi. Cependant, le duc s’accaparât le trône et les garçons disparurent.

Les passeports britanniques font déjà les frais du Brexit

Les trésors du château

Au XVIIe siècle, les joyaux de la Couronne y ont été exposés pour la première fois au public, et on peut encore les voir aujourd’hui. C’est également à cette époque que la Tour a commencé à servir d’arsenal et d’armurerie. Au cours du XIXe siècle, cependant, la Tour perdit peu à peu beaucoup de ses fonctions.

Mais une nouvelle et excitante période s’ouvrait pour la forteresse. Le romantisme médiéval commençait à devenir à la mode à l’époque victorienne et l’intérêt architectural et historique pour la Tour commença à croître. Un vaste programme de restauration et de reconstruction fut entrepris pour qu’elle devienne l’une des attractions touristiques les plus populaires de Grande-Bretagne. Au milieu du XIXe siècle, les visiteurs venaient en masse et une billetterie a dû être construite à l’entrée principale pour faire face à une foule toujours plus nombreuses.

La Tour était cependant toujours utilisée comme bâtiment public officiel. Elle a ainsi servi de prison pendant la Seconde Guerre mondiale. La dernière exécution a eu lieu ici en 1941 – un sergent de l’armée allemande a été abattu sur les lieux par un peloton d’exécution pour espionnage.

Aujourd’hui encore, la Tour de Londres conserve sa fonction de résidence royale et de résidence des joyaux de la Couronne. Par conséquent, il est toujours gardé par son propre ancien régiment de gardiens de Yeomen Warders (plus communément appelés Beefeaters) dont le rôle est de guider et de divertir les touristes autant que de défendre la Tour.

Vous aimerez aussi

1 commentaire

On pourra bientôt admirer Londres à 360 degrés depuis une piscine-rooftop - Destination(s) Europe 23 juin 2019 - 18 06 52 06526

[…] Lire aussi : [Repères] Petite et grande histoire de la Tour de Londres […]

Répondre

Laisser un commentaire