Conduire en Europe : de quel permis ai-je besoin ?

par La rédaction
Publié le Mis à jour le

Marre du train ou du bus : pour votre prochaine escapade en Europe, vous voulez opter pour la voiture et pour la liberté de voyage qu’elle procure. On vous comprend. Sur les routes de Crète, ou dans la banlieue de Naples, quand le réseau de transport en commun n’est pas optimal, à Destination(s) Europe, nous préférons aussi prendre le volant. Mais vous vous demandez sans doute si votre permis national fera l’affaire. En fait, tout est assez simple, voyons donc rapidement de quel permis vous aurez besoin pour rouler en Europe.

Reconnaissance du permis national en Europe

Votre pays a été émis dans un pays de l’Union européenne ? Alors il est valable dans tous les autres. Evidemment, vérifiez bien ses dates de validité avant de voyager.

Un permis uniformisé

Depuis janvier 2013, tous les permis de conduire délivrés au sein de l’Union européenne ont un format standard. Leurs dates de validité ont aussi été harmonisées, chaque document étant valable entre 10 et 15 ans. Ces nouveaux permis, de la taille d’une carte de crédit, sont aussi difficilement falsifiables.

Attention tout de même : l’âge minimal d’obtention du permis de conduire peut varier d’un pays à l’autre. Renseignez-vous, si vous êtes jeune, avant de partir.

Pour les permis hors-UE

Si vous disposez d’un permis émis à l’extérieur de l’Union européenne, il faudra alors vous renseigner auprès des autorités du pays dans lequel vous vous rendez pour savoir si votre permis seul peut être accepté. Si non, il faudra obtenir un permis international, permettant de faire valoir vos droits à la conduite à l’étranger.

Pour rouler en Italie, par exemple, un chauffeur australien ou marocain devra être muni de son permis national et d’un permis international.

Brexit : puis-je conduire au Royaume-Uni avec mon permis européen ?

Avec le départ du Royaume-Uni de l’UE, plusieurs internautes nous ont demandé s’il serait toujours possible de conduire outre-Manche avec un permis français ou plus largement, européen. Rassurez-vous : oui, ce sera toujours le cas. Et cela pendant douze mois consécutifs. Au-delà de cette période, il vous faudra échanger vos documents contre un permis britannique ou passer l’examen de conduite de la DVSA au Royaume-Uni. (Photo : Andreas Breitling / Pixabay)

So British. Tout ce que vous devez savoir pour voyager au Royaume-Uni après le Brexit se trouve dans cet article.

Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir chaque mois notre sélection d’articles.

Vous aimerez aussi

Laisser un commentaire