Créer son site de voyage : bien choisir son hébergeur

par La rédaction

On continue notre série d’articles consacrés à la réalisation d’un site / blog de voyage. Vous avez vaguement une idée de ce à quoi il ressemblera ? Bien, maintenant, il va vous falloir vous concentrer sur la partie technique. Vous verrez, ce n’est pas si compliqué que ça. Première question à vous poser : où écrire ? Sur une plateforme qui héberge en même temps votre site (avec toutes les photos et vidéos que vous avez faites) ? Ou alors dissocier la conception de l’hébergement, pour plus d’indépendance. Chacune de ces deux solution a ses avantages et inconvénient. Voyons donc comment bien choisir l’hébergeur de votre site / blog de voyage (ah oui, en fait, cela marche pour n’importe quel site évidemment).

Vivre de ses voyages. Ecrire un blog de voyage demande du travail, mais les revenus générés peuvent être conséquents. On vous explique tout dans cet article.

La plateforme tout-en-un gratuite : bien pour écrire, mais c’est tout

Choisir de se lancer sur une plateforme tout-en-un est judicieux pour les vrais débutants, puisqu’ils n’auront comme souci que celui d’écrire. Problème, pour tout le reste (personnalisation du site, travail du référencement, et même ajout de médias), la marge de manœuvre sera minime, pour ne pas dire inexistante. De plus, et sans doute là le point le plus négatif pour le sujet qui nous occupe aujourd’hui : vous n’aurez pas la main sur la monétisation, et les revenus que vous pourriez éventuellement en titrer seront minime.

Les meilleures plateformes gratuites

Wordpress.com | La version gratuite permet un choix de thème assez vaste mais pour l’ajout d’extensions (pour le référencement, la personnalisation) et avoir la main sur les sources de revenus, il faudra passer à la version payante (voir plus bas).

Tumblr | Tumblr fait la part belle à l’aspect visuel, en permettant d’empiler aisément photos et Gif. Pour les longs récits de voyage, ce n’est peut-être pas le plus intéressant.

Blogger | L’acteur historique du blogging, fondé par Pyra Labs avant d’être racheté en 2003 par Google. Si au départ, y ouvrir un blog était l’assurance d’une belle visibilité (forcément, Google aimait bien), ce n’est plus forcément le cas. Blogger a néanmoins de beaux avantages : il est entièrement gratuit et très simple d’utilisation.

La plateforme tout-en-un payante : payant donc, mais plus de liberté pour monétiser

Vous voulez avec toute latitude pour personnaliser votre blog de voyage et faire rentrer l’argent comme bon vous semble, mais sans vous soucier de l’hébergement et des problèmes de maintenance que vous pourriez rencontrer ? Alors les plateformes payantes sont faites pour vous. Rassurez-vous, il y en a vraiment pour tous les prix et cela peut se rentabiliser rapidement.

Les meilleures plateformes payantes

Wordpress Business | Il s’agit de l’une des formules proposées par la plateforme Wordpress.com (différente de Wordpress.org, on y reviendra). Ce n’est pas la formule la moins chère, mais c’est celle qui permet le plus de personnalisation et d’avoir la main sur la monétisation, tout en n’ayant pas à s’occuper des soucis d’hébergement ou de maintenance. Wordpress Business vous permettra notamment de choisir les thèmes que vous voulez (il y en a des gratuits et des payants dans tout le web) et d’installer les fameuses extensions (ou plugins), permettant toutes les folies créatrices | Aller sur le site

Wix | Voici une autre solution tout-en-un payante, à base de glisser-déposer. Donc très facile à prendre en main. D’ailleurs, dans les spots télé de Wix, la facilité d’utilisation est l’argument de vente numéro un. Aucune connaissance en code n’est requise. En optant pour un plan Premium, vous aurez la main sur la monétisation. Ceci étant, les plans sont onéreux et on peut facilement perdre beaucoup de temps sur le design, sur lequel il est facile de jouer. Les professionnels, comme les artisans, à la recherche d’un site “propre” mais avec peu de contenus, seront sans doute plus satisfaits avec Wix que les blogueurs voyage | Aller sur le site

Weebly | Simple et rapide : utiliser Weebly se révèle enfantin. La plateforme propose un plan gratuit pour s’initier au service, avec un sous-domaine | Aller sur le site

Squarespace | Cette plateforme est un peu à l’image de Wix, puisqu’elle met elle aussi l’accent sur la simplicité de prise en main. Squarespace offre des designs très élégants, parfait pour des blogs / sites qui s’adressent à un lectorat exigeant. Pas de plan gratuit ici : il faudra passer par la période d’essai de 14 jours pour tester le service. Les premiers plans commencent à 11 euros par mois, mais pour avoir la main sur les fonctionnalités principales, notamment sur la monétisation, il faudra opter pour l’offre Business ou supérieure (à partir de 17 euros) | Aller sur le site

Rentabiliser ses voyages. Vendre ses photos de vacances sur les stocks peut vous rapporter un petit complément de revenus. Lisez notre article sur le sujet.

CMS + hébergement individuels : une souplesse totale et une maîtrise des coûts

Une troisième manière d’héberger votre blog consiste à dissocier le CMS, l’interface de publication, de l’hébergement. Une option qui vous fera forcément débourser quelques euros par mois, au moins pour payer l’hébergeur. Mais comme vous gérez tout vous même, les coûts peuvent être sacrément allégés par rapport à la solution précédente. La combinaison la plus utilisée sur le web est sans toute Wordpress.org + hébergeur. Avec Wordpress.org (et non Wordpress.com qui est l’offre tout-en-un mentionné plus haut) vous aurez une liberté de publication / monétisation TO-TALE. Restera à choisir le bon hébergeur pour votre site ou blog.

Quatre critères pour choisir son hébergeur

  1. Le temps de réponse
    Le temps de réponse est la chose la plus importante pour votre site web. Si votre site est en panne et n’est accessible qu’après de longues secondes, vous risquez de perdre beaucoup de visiteurs et les revenus qui vont avec. D’autant que Google privilégie, pour son référencement, les sites qui s’ouvrent rapidement. Votre trafic aura tôt fait d’être réorienté vers des sites concurrents.
  2. Le stockage
    L’espace de stockage dépend de l’objectif de votre site web. Assurez-vous que vous louez le service qui répond à vos besoins. Les hébergeurs ont tous des plans de stockage échelonnés en fonction des capacités et du prix. A vous de faire le choix le plus judicieux.
  3. La sécurité
    Votre hébergeur aura accès à votre site web et à vos données. Vous devez donc vous assurer qu’il protégera tout cela contre les hackers. Il doit être capable d’effectuer des sauvegardes constantes pour protéger votre site.
  4. Le service client
    Un bon fournisseur d’hébergement dispose également d’une assistance clientèle efficace. Le service client est un facteur important pour la plupart des utilisateurs. Assurez-vous que votre hébergeur peut vous aider à résoudre vos problèmes. Il doit répondre immédiatement en cas de crise.

Les trois hébergeurs les plus performants pour votre blog de voyage

Les hébergeurs qui proposent des services fiables et à des coûts relativement bas ne manquent pas sur internet. Néanmoins, et pour en avoir testé pour divers sites, vous avons nos préférés. En voici trois :

Bluehost

Bluehost est souvent considéré comme le meilleur service d’hébergement web. Il est d’ailleurs recommandé par Wordpress | Aller sur le site

HostGator

HostGator offre un stockage et une bande passante illimités à ses clients. Plus de 10 millions de sites web fonctionnent sur ses serveurs, qui offrent une disponibilité de plus de 99,97 % à leurs clients | Aller sur le site

GoDaddy

GoDaddy devait forcément figurer dans notre top trois des hébergeurs web les plus populaires pour un site ou blog de voyage. Il est devenu le plus grand bureau d’enregistrement de domaines. En vérité, la plupart des ceux qui ne connaissent pas bien le monde des hébergeurs commencent avec la plateforme GoDaddy | Aller sur le site (promotion en cours)

Voilà, on espère que cet article sur comment choisir son hébergeur pour son blog de voyage vous aura été utile. Bien entendu, ce n’est pas exhaustif donc n’hésitez pas à nous faire part de vos réflexions en commentaires.

Vous aimerez aussi

Laisser un commentaire