Les 11 meilleures villes en Europe pour faire du vélo

par Destination(s) Europe

L’Europe et le vélo, c’est une longue histoire d’amour. Supplantée par l’automobile au sortir du second conflit mondial, la “petite reine” fait progressivement son retour dans les villes, notamment du nord du continent. Amsterdam, Copenhague, Anvers… certaines cités sont désormais entièrement bâties autour du vélo, construisant toujours plus de pistes cyclables et d’infrastructures destinées à faciliter le quotidien des amoureux du deux roues. Voici une sélection des 11 meilleures villes en Europe pour faire du vélo en vacances.

Précision : il est important de distinguer, dans les aménagements, les pistes cyclable, dédiées entièrement aux vélos, des bandes cyclables, où les cyclistes partagent la voie avec les autres véhicules. Ainsi, dans cet article, on entend par “aménagements cyclables”, l’ensemble des pistes et bandes cyclables, rues piétonnes et à vitesse réduite aménagées pour faciliter le quotidien des deux roues.

Copenhague | Danemark

Copenhague, capitale mondiale incontestée du vélo, compte 400 kilomètres de pistes cyclables pratiques et en bon état. Cinquante années de politique pro-vélo a permis au centre-ville de la capitale danoise de compter aujourd’hui plus de cyclistes que d’automobilistes ! Garer son vélo est un jeu d’enfant à Copenhague et s’arrêter au feu rouge ne l’est pas moins : des rampes pour vous tenir sont bien présentes. Mais surtout la ville a acquis une renommée mondiale grâce à son Cykelslangen, le “serpent à vélo”, un immense pont réservé uniquement aux cyclistes. Le paradis des deux roues, on vous dit !

Amsterdam | Pays-Bas

Capitale des Pays-Bas, Amsterdam a, parmi les villes d’Europe, une géographie très favorable pour faire du vélo, avec ses petites rues sinuant le long de ses célèbres canaux. En termes de pistes cyclables, la ville arrive même devant Copenhague, avec près de 800 km ! Ce n’est pas étonnant : près de 60% de sa population utilise le vélo chaque jour. D’ailleurs, lorsque l’on se promène dans le centre de la capitale néerlandaise, il faut souvent être vigilant lorsque l’on traverse l’un des ces pistes, le flot de cyclistes y étant parfois très dense. Tout est adapté au vélo : des feux de circulation à la limitation de vitesse, en passant par les emplacements pour accrocher son véhicule. Et ce n’est pas fini : la municipalité d’Amsterdam prévoit de supprimer plus de 11 000 places de stationnement de voitures, pour en faire notamment des parkings pour vélos.

Utrecht | Pays-Bas

Les Pays-Bas sont décidément la patrie du vélo. La quatrième ville du pays, Utrecht, possède ainsi le plus grand parking vélo du monde : plus de 12 000 places de stationnement disponibles à la gare centrale. Un tour sur le Vredenburgknoop, la grande artère qui mène au centre médiéval, et qui est emprunté quotidiennement par plus de 30 000 cyclistes, vous convaincra qu’Utrecht n’a finalement rien à envier à Copenhague ou Amsterdam. La ville a également une politique vélo innovante, avec notamment la mise en place de signalisations intelligentes, de voies rapides (près de 250 km de pistes cyclables) et d’infrastructures intuitives. Avec une population en forte croissance, impossible de revenir à une politique pro-voiture, et c’est tant mieux !

Anvers | Belgique

La ville d’Anvers, en Belgique, dispose aujourd’hui de nombreuses pistes cyclables et de grands travaux sont entrepris pour en développer d’autres. La municipalité communique beaucoup sur le sujet et des balades pour découvrir la ville sont même suggérées sur ce site. À ce propos, les intersections, les parkings et la signalisation sont aménagés et modernisés. Le vélo représente 30% des trajets parcourus, et c’est aussi sans doute dû au service très performant de location de vélo à Anvers, qui compte près de 300 stations. Si vous voulez le ressenti d’une vraie cycliste sur la ville, on vous suggère ce billet sur le blog Jeanne à vélo.

Nantes | France

Nantes, capitale verte de l’année 2013, dispose de plus de 500 km d’aménagements cyclables. Elle propose aussi, à l’instar d’autres villes françaises, d’un service de location de vélo, appelé ici Bicloo (120 stations dans l’agglomération). Aussi, la ville, avec ses belles rues, est le point de départ idéal pour les randonnées à vélo. Il en existe de très nombreuses, qui vous emmèneront au choix le long de l’Erdre ou de la Loire (vous avez 9 itinéraires répertoriés sur France vélo tourisme).

Strasbourg | France

Strasbourg, en Alsace (est de la France) ne cesse de développer son réseau cyclable, en adoptant une politique qui vise notamment à repousser progressivement les voitures de son centre-ville. Elle prévoit également de finaliser un réseau d’autoroutes vélo de 130 km de pistes larges et éclairées qui desserviront toute la ville. Strasbourg compté déjà un réseau très vaste de près de 600 km de voies cyclables.

Oslo | Norvège

Oslo est l’une des villes d’Europe qui aime depuis longtemps le vélo, mais elle semble dernièrement lui accorder une plus grande place encore : plus de 1000 places de parking de voitures ont été supprimées au profit des deux roues et une partie du centre-ville a tout bonnement été interdite aux autres véhicules. Les autorités locales ont aussi développé une politique de subvention pour inciter entreprises et habitants à s’équiper.

Ce qu’il ne faut pas rater. Si vous devez vous rendre à Oslo, jetez un œil à notre sélection d’activités incontournables.

Bordeaux | France

La ville de Bordeaux compte plus de 330 km d’aménagements cyclables (1400 dans toute la métropole), avec 13% des déplacements effectués à vélo, selon le classement Copenhagenize 2019 des villes les plus “vélo-friendly”. Aussi, pour développer le réseau cyclable, le Pont de pierre a été fermé à la circulation motorisée et des parkings pour vélos sont développés. Avec l’élection d’un maire écologiste, en juin 2020, cette politique pro-vélo devrait encore s’amplifier.

Paris | France

La capitale française a eu un réveil tardif en matière de politique vélo, si on la compare à d’autres villes en Europe, c’est le moins que l’on puisse dire. Longtemps, la voiture y a été toute-puissante, y compris sur les berges de la Seine aujourd’hui vidées pour le grand bonheur des riverains. Entre 2015 et 2020, plus de 150 millions d’euros ont été investis pour améliorer le réseau cyclable de la ville. De nouveaux aménagements ont donc été faits dans le domaine, ce qui a augmenté le taux d’utilisation du vélo à Paris (15%). Avec la réélection de la maire socialiste Anne Hidalgo, appuyée par les Verts, cette tendance devrait se renforcer.

Brême | Allemagne

Avec son atmosphère bucolique, mais surtout sa gestion intelligente de la circulation, Brême est assurément l’une des capitales européennes du vélo. La ville allemande fait tout son possible pour transformer les automobilistes en cyclistes et cela paye. Avec ses quasi-700 km de voies cyclables et son concept novateur de “district cyclable”, il devient anachronique d’opter pour un trajet en voiture. Pour une petite expérience de Brême à vélo, on a trouvé un chouette article sur le site Voyage etc….

Helsinki | Finlande

Avec 1300 km d’aménagements dédiés au vélo, dont 20 km “d’autoroutes cyclables” qui devraient bientôt atteindre les 140 km, Helsinki a adopté un objectif de transport résolument durable. La municipalité a également développé frénétiquement son réseau de vélos en libre service, tout en encourageant les initiatives de partage.

Vous aimerez aussi

Laisser un commentaire